Pénurie de papier ?

Bienvenue 5 Blog 5 Pénurie de papier ?
Pénurie de papier ? C’est vrai, mais pas chez moi ! Y’ plein de beaux z’albums tout beaux tout neuf qui vous attendent pour les fêtes ici : https://ftw-productions.sumup.link/pack-7 Le pack des 6 albums de la série /7 et mon “Archive Terminale”, sont pleinement disponibles ! Et aussi avec de belles dédicaces normales et spéciales […]

Pénurie de papier ?

C’est vrai, mais pas chez moi !

Y’ plein de beaux z’albums tout beaux tout neuf qui vous attendent pour les fêtes ici :
https://ftw-productions.sumup.link/pack-7
Le pack des 6 albums de la série /7 et mon “Archive Terminale”, sont pleinement disponibles !
Et aussi avec de belles dédicaces normales et spéciales encrées !

Billet d’humeur :

Les pénuries…
Amusant de voir qu’on commence à manquer de tout sauf de produits étranges à injecter.

Le monde de la BD est impacté et j’ai pu le voir dès Avril/mai, quand je préparais les devis chez SEPEC, pour préparer la sortie de ma nouveauté 6/7 et de la réédition du 2/7 (Vers 1.1), soit 2.000 albums.
On m’a vivement recommandé de passer la commande avant Juin, pour éviter une hausse du prix de papier de pas moins de 15% qu’ils voyaient arriver en Septembre 2021, j’ai donc bénéficié de mon prix “habituel” de fabrication, des délais de fabrication et de livraison normaux.
Par conséquence, mes prix n’ont pas changé, j’en suis bien heureux.

Pour voir plus “large”, avec les hausses massives de prix, c’est assez mécaniquement la demande de produits “non essentiels” qui risque de se vautrer, la BD en fait partie, parce que pour les plus pauvres, entre une BD à 14 euros et des pâtes ou de l’alimentaire, le choix sera vite fait et indispensable, je crois que c’est là que va se passer la vraie bataille.
Quand les revenus resteront stables (au mieux) alors que tout augmente, c’est toute l’industrie des loisirs, sorties, livres, spectacles qui risque de voir ce “recentrage” sur les dépenses essentielles.

Pour mes amis auteurs, nombreux, en cours de création de leurs futurs albums, ils réfléchissent déjà à comment répercuter le prix, mais surtout à savoir ou ils feront fabriquer et si les matières premières seront disponible au moment de passer commande…

Nous étions déjà dans une forme de précarité, puisque nous avions de la peine à tourner, entre annulations des évènements BD (pas loin de 600 Festivals annulés l’an dernier) et maintenant les histoires de “Pass” qui limitent tant la fréquentation que la venue des auteurs qui refusent de se soumettre, on avait baissé nos revenus de 50% à 90% en un an de temps seulement.
Ajoutons la tension/rupture proche des chaînes logistiques qui concernent notre production BD, et/ou les prix de cette production, c’est peut-être une impossibilité de financer ou de simplement faire produire nos futurs albums à des prix convenables pour des gens qui se font déjà serrer le kiki avec pétrole, gaz et électricité en flambée totale.

Nous restons donc avec une potentielle capacité de création intacte, mais avec une capacité financière réduite tant pour produire (nous), que d’acheter (nos lecteurs), et notre horizon de visibilité s’est encore réduit.

Il y a des gens bien plus à plaindre en ce moment, moi qui bosse à domicile (avec peu/pas de frais) avec mes cours de dessin et la possibilité de vendre en ligne, j’oserai dire que je m’en sors correctement, même si mes revenus ont bien diminués depuis 2 ans…

Même si j’aime beaucoup travailler seul chez moi, sans mes lecteurs, je ne suis rien, et s’ils ne vont pas bien maintenant, moi, j’irai mal demain, il va nous falloir beaucoup de résistance et d’empathie pour les proches plus impactés.

Taux négatifs, impression monétaire débridée, crise du Covid et rupture des chaînes logistiques, bienvenue dans l’ère de l’hyperinflation…

…Il sera bientôt loin le temps des 5000 nouveautés l’an !

Loading...
0
    0
    Mon panier
    Panier videLa boutique