News + Billet d’humeur

Bienvenue 5 Blog 5 News + Billet d’humeur
News :J’en ai terminé de ma réedition de mon ouvrage “Les techniques de l’auteur BD”, avec 141 pages, pas loin de 20 de plus que l’édition précédente !Je vais faire un premier tirage pour les corrections orthographiques et dernières retouches de maquette. Je planche pour un ULULE début Février, pour financer un peu tout ça, […]

News :
J’en ai terminé de ma réedition de mon ouvrage “Les techniques de l’auteur BD”, avec 141 pages, pas loin de 20 de plus que l’édition précédente !
Je vais faire un premier tirage pour les corrections orthographiques et dernières retouches de maquette.

Je planche pour un ULULE début Février, pour financer un peu tout ça, je vais discuter avec les amis pour voir comment mettre ça en place.



Projets 2022 :
-Continuer la transition vers le numérique et les ventes par le net, puisque le réfractaire aux injections expérimentales que je suis devra se passer de très nombreuses dates de tournée, on dissertera plus bas de cette forme de punition…
-Relancer le “Salon BD Virtuel” et trouver la “bonne formule” pour renouer avec le succès des premières éditions, et c’est compliqué, nombreux auteurs sont passablement démotivés, dur de les blâmer, je le suis également, puisqu’on se pose tous la terrible question “est-ce qu’on est pas en train de réaliser le dernier album de notre vie”, les perspective d’avenir à moyen et long terme se détériorent à un tel point…
-Pérenniser mon émission du mercredi Soir “les autopsies graphiques du bon Dr.Jim”, ou il faudra surtout que je travaille la communication, faire venir des gens aux directs et que j’enregistre pour mettre en ligne sur “YouTube” et commencer à créer un peu d’engouement autour de la démarche.



Billet d’humeur – “Mauvais film mais histoire vraie”

-Imaginez un blockbuster annoncé pour tout déchirer-
Une super production Gates/Schawb/Bancel/Bourla ou le “super méchant” se tue bêtement en glissant sur le trottoir (Covid Omicron), raide mort au bout de 10 minutes de film, ou vous devez passer les 2 heures restantes à ne pas comprendre pourquoi le casting des gentils (Macron, Veran, Castex…) continue de se battre à débauche de moyens et d’effets spéciaux, donnant la réplique dans le vide, tirant des coups de feux partout, sur un ennemi déjà mort et enterré.

C’est le très mauvais pitch d’un film que je suis obligé d’aller voir, flingue sur la tempe, comme des millions (milliards ?) d’autres, sorties de secours et issues bloqués par des gardes armés, impossible de fuir ce “Nanard” d’anthologie, qui, dans le vrai monde m’aurait coûté une place de ciné et 2 heures de ma vie.

Tu sors quand même de la salle en te faufilant dans le trou des chiottes, car on t’as quand même accordé la “pause pipi”, et une fois de retour chez toi, tu comprends que c’était pas du ciné, mais que tu étais juste un figurant (ex-citoyen ?) montré du doigt parce que jouant mal son rôle (un comble vu le casting), et montré du doigt parce que tu n’as pas acheté les produits dérivés (thérapie génique).

Dans la salle, les gens se voient projetés votre image de “réfractaires”, en “méchant de substitution” pour les faire rester en salle (Caverne de Platon ?), les impliquer dans la suite hasardeuse de ce mauvais film avec ces “deux minutes de haines” pour compenser le manque de “méchant crédible” en cours de projection.

La “bonne histoire”, n’est -elle pas celle du héros injustement enfermé, qui feras tous ce qui est en son pouvoir pour retrouver la lumière du jour, la liberté (Film “CUBE” par exemple) ?
Maintenant, depuis les années 2000, tout est inversé, et c’est populaire depuis “Loft-Story”, ou le but de la partie (pas du tout truqué et scénarisé, ils auraient pas osés) était de rester A TOUS PRIX dans le “Loft”, d’obéir, de se conformer, au prix de toutes les soumissions possibles, “l’enfermement” était devenu un objectif, la réussite incarné…

Depuis la nuit des temps, l’enfermement est une des peines les pires à infliger à un être vivant, dont la nature profonde est d’être dehors et libre de ses déplacements (Le Comte de Monte-Cristo), à présent ce système pervers se propose non seulement d’en faire la récompense, mais un objet de fierté.

Mieux encore avec la menace sur la citoyenneté, lié au principe “d’irresponsabilité” et donc à la liberté d’encore refuser quelque chose que le “Loi” n’impose pas, j’en suis à me demander si cela n’ouvre pas la possibilité de me voir désigné (avec mes camarades d’infortune/liberté) un “tuteur” (vacciné “à jour” bien sûr) pour me signer une autorisation d’aller faire mes courses, une séance de dédicace, un footing… poster une lettre ?
Un irresponsable, c’est bien quelqu’un dont les actes comportent un “risque potentiel” et qui est soumis à un contrôle permanent par la “société”, bref, est-ce que les patients de “l’asile Covid” vont être en mesure de définir ce qui est sain de faire ou non pour nous en dehors de leur camisole ?
Ben oui, ils ne faudrait quand même pas qu’on menace la Folie elle-même !?

Est-ce que des gens sains de corps et d’esprit vont devoir consulter les “aliénés” pour l’exercice de leurs libertés fondamentale ?

CA, c’est un putain de bon pitch pour un film, avec les minables et les médiocres dans leurs rôles respectifs.

Avant de changer le monde, remettons le à l’endroit !

Jim Maitre, le Dimanche 09 Janvier 2022 – Domérat à 14h33.

Loading...
0
    0
    Mon panier
    Panier videLa boutique