Arrivée du nouvel album 6/7 – Billet d’humeur

Bienvenue 5 Blog 5 Arrivée du nouvel album 6/7 – Billet d’humeur
Pas loin de 1000 kilos d’albums à défaire de leurs palettes, et à ranger dans mon stock, juste en dessous de ce bureau à l’étage. Le voici, le nouvel album, “les transmigrateurs” 6/7, tout beau tout frais ! Disponible à la commande dès à présent :https://ftw-productions.sumup.link/ Recevoir un nouvel album est généralement un moment très […]

Pas loin de 1000 kilos d’albums à défaire de leurs palettes, et à ranger dans mon stock, juste en dessous de ce bureau à l’étage.

Le voici, le nouvel album, “les transmigrateurs” 6/7, tout beau tout frais !

Disponible à la commande dès à présent :
https://ftw-productions.sumup.link/

Billet d’humeur:

Recevoir un nouvel album est généralement un moment très fort dans la vie d’un auteur, encore plus en indépendant, puisqu’on récupère le stock de plusieurs centaines ou milliers d’albums.
La première fois que j’ai reçu mon stock en 2010, j’étais très heureux à l’époque, puis une fois installé dans mon appart, une putain d’angoisse “maintenant, il va falloir les vendre” ces putains d’albums, mais il y avait des tournées des tas de salons BD pour faire découvrir la série et ça marchait comme ça depuis plus de 10 ans.

Aujourd’hui, je reçoit doublement ce stock, celui de la nouveauté, et de la réedition du tome 2/7 (version 1.1), un peu plus de 2000 albums, mais avec des perspectives de tournée devenue très réduites (conditions sanitaire, annulations de salons, climat politique et social), l’impression que me laisse cette journée est aussi contradictoire qu’en 2010, heureux de recevoir le produit de mes 2 dernières années de labeur.
Un album démarré courant 2019, dans le “monde d’avant”, puis le virus, le confinement et rapidement la certitude que ça allait durer, les salons annulés en conséquence…
La tournée du tome 5/7 a été sublime, ma meilleur à ce jour, et l’énergie pour attaquer sur le 6/7 a été facile à trouver, mais bon sang, qu’il a été dur de trouver la force de continuer à mi-chemin, et pire que ça, pourquoi le finir dans le monde qui s’ouvrait…

Alors le voila, sous mon toit, et avec l’idée en tête qu’il faut se satisfaire du “devoir accompli”, de travail fait en ces circonstances, parce que les revenus de ces albums seront bien plus lents à rentrer.
Voila ce que j’ai sous les yeux à présent, ces piles immenses d’albums neufs, à la recherche de lecteurs qu’on peine à rencontrer…
…C’est sans doute ça le “monde d’après”.

J’ai eu la force de démarrer ce tome 6/7, aujourd’hui, je ne sais pas encore quel sera le “carburant” qu’il faudra pour attaquer ce dernier tome 7/7, peut être que vous m’apporterez des éléments de réponses prochainement.

Jim MAITRE
à Domérat, le 01 Octobre 2021 à 19h03

Loading...
0
    0
    Mon panier
    Panier videLa boutique